Le 14 juillet 2018 tombe un samedi, dans certains cas, le salarié en congés payés à cette date peut bénéficier d’un jour de congé supplémentaire.

  • l’employeur décompte les congés payés en jours ouvrables :
    • le samedi férié est d’ordinaire travaillé : alors un jour de congé payé est décompté;
    • le samedi férié est d’ordinaire chômé : alors il n’est pas décompté comme jour de congé payé. Le salarié économise donc un jour de congé.
  • l’employeur décompte les congés payés en jours ouvrés :
    • dans les cas les plus fréquents, le samedi est un jour non ouvré, il n’y a donc aucune incidence au fait que le 14 juillet 2018 tombe un samedi pour un salarié posant ses congés à cette date: une semaine posée = 5 jours ouvrés pris ;
    • le calcul en jours ouvrés ne doit pas léser les salariés : l’employeur doit accorder un jour de congé supplémentaire afin de garantir l’égalité avec les salariés dont les congés payés sont décomptés en jours ouvrables*.

 

* A appliquer lorsque le nombre de jours de congés payés ouvrés est obtenu par une conversion des jours ouvrables prévu par le Code du travail : 30 jours ouvrables = 25 ouvrés. Si le salarié bénéficie de plus de jours de congés payés que le demande le Code du travail, aucun jour de congé supplémentaire au titre du jour férié n’est dû.

Recommender
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Partager
Tagué dans
Laisser un message